Les differentes methodes d'accouchement

Les differentes methodes d'accouchement

Les differentes methodes d'accouchement

L'accouchement à l'hopital est la méthode la plus répandue chez nous mais il faut savoir qu'il existe d'autres alternatives. Après mure réflexion et consultation de votre conjoint, de votre médecin et de votre kinésithérapeute, à vous de prendre la décision qui vous convient le mieux.

Quel est le role du père?

Si le mari ou compagnon se sent à l'aise pour assister la future maman, ce sera certainement un excellent soutien pour celle-ci et une merveilleuse expérience pour tous les deux. Mais il n'y a pas d'obligation: un conjoint qui s'évanouit n'est surement pas d'un grand réconfort! Son role n'est pas seulement important pour la maman, il l'est aussi pour l'enfant. Le père peut lui aussi le tenir dans ses bras dès sa naissance et ainsi communiquer avec lui par les sens. C'est un bon début pour une relation profonde.

Accoucher en maternité?

Si l'accouchement en milieu médical est tellement courant, c'est grandement justifié par le fait que ce choix donne la certitude d'etre entouré d'une équipe compétente et d'avoir à portée de main l'infrastructure nécessaire au cas ou un problème survient. Mais si la grossesse a été bien suivie sur le plan médical, la grande majorité de ces problèmes sont prévisibles. Lorsque c'est le cas, la question du choix d'une méthode ne se pose plus: il faut faire confiance au gynécologue que l'on s'est choisi.

Malgré la fréquence des accouchements en maternité, cette décennie est le témoin d'un retour aux " méthodes naturelles ". Ainsi, l'accouchement à domicile ou l'accouchement dans l'eau sont des techniques de plus en plus prisées.

L'accouchement à domicile, s'il permet de donner à l'événement un coté familial et intime, ne doit pas etre organisé à la légère. Si tel est votre souhait, il faut en parler longuement avec votre médecin. Il faut aussi trouver un médecin traitant ou un gynécologue qui accepte de prendre cette responsabilité.

L'accouchement à domicile est bien sur exclusivement réservé aux femmes chez qui on prévoit un accouchement physiologique sans complications. Au moindre problème, il ne faut pas hésiter à se rendre dans l'hopital le plus proche. Votre médecin ou votre sage-femme sont des personnes d'expérience: ils connaissent les limites de l'accouchement à domicile.

Et l'accouchement dans l'eau?

L'accouchement dans l'eau fait de nombreuses adeptes. Mais à nouveau, une excellente gestion de la situation est nécessaire: cela demande un équipement important et un personnel formé. Une surveillance constante s'impose ainsi que la possibilité de transférer rapidement l'enfant si une complication survient.

L'accouchement dans l'eau peut etre d'une aide considérable non seulement pour la maman mais aussi pour le bébé. En effet, les vertus relaxantes de l'eau sont bénéfiques pendant la phase de dilatation du col de l'utérus et rendent la douleur plus tolérable.

La phase d'expulsion s'exécute soit sur une table d'accouchement , soit dans l'eau ou le bébé est rapidement récupéré et posé directement sur le ventre de sa maman. Pour le nouveau-né, le passage d'un milieu douillet comme l'est le milieu intrautérin vers le monde extérieur peut etre moins traumatisant.

Provoqué ou programmé?

Accouchement provoqué et accouchement programmé sont deux choses tout à fait différentes.
- La naissance est provoquée lorsque le terme est dépassé d'environ une semaine. Après un tel retard, il faut déclencher l'accouchement pour prévenir la souffrance du bébé, qui ne tire plus profit de son séjour dans l'utérus.
- L'accouchement programmé est celui qui est déclenché artificiellement à une date et tranche horaire déterminée, généralement au moment ou toute l'équipe médicale qui suit la grossesse peut etre présente.

Et la césarienne?

La césarienne est une autre méthode d'accouchement, bien qu'elle ne résulte généralement pas d'un choix de la patiente. Cette intervention chirurgicale consiste à ouvrir le ventre de la maman pour sortir le bébé. Elle peut s'avérer nécessaire dans plusieures situations différentes, qui peuvent etre déterminées avant l'accouchement ou qui relèvent de l'urgence. Ce dernier cas se produit si les contractions utérines sont trop lentes ou si le travail ne progresse plus et entraine une souffrance de l'enfant.

Les indications les plus fréquentes de la césarienne sont connues avant l'accouchement . Il s'agit d'une maladie grave de la mère, d'une ouverture trop étroite du bassin de la maman par rapport à la tete du bébé et parfois, d'une présentation difficile de l'enfant (épaule, siège...).

L'opération peut se pratiquer sous anesthésie général, la patiente reste une semaine à l'hopital, soit deux à trois jours de plus que pour l'accouchement classique.
source:Conseils Santé.