Comment bien appliquer son blush ?

Comment bien appliquer son blush ?

Claire Blavet, make-up artiste chez Chanel, vient de vous donner les clés pour appliquer et choisir votre blush, ou fard à joues, qui est un atout make-up indispensable pour sculpter votre minois comme une pro...

I. La bonne teinte

Tout dépend de la carnation naturelle. L’idéal pour une peau mate ? Une couleur chaude. Brique, orangée, ou bruns sont les teintes qui conviennent le mieux. Mais cela ne veut pas dire que les peaux mates doivent bannir les teintes rosées. Au contraire, un rose pétant peut vite rajeunir un visage.

Pour les peaux claires, on opte plutôt pour des couleurs froides : rose bonbon, fushia, rose bleuté… Si les yeux sont maquillés d’un fard brun orangé, on ne s’interdit pas un blush abricot pour harmoniser l’ensemble.

Mention spéciale au blush bois de rose. Ce savant mélange de brun et de rose convient aussi bien aux peaux claires qu’aux teints halés.

La bonne texture

Selon l’effet que l’on veut donner à son make-up, trouver la bonne texture est important. Lorsque la peau est sèche ou marquée, on choisit une texture grasse, c’est-à-dire un blush crème. Il se fond mieux sur la peau et évite de trop charger les peaux matures. L’effet bonne mine est alors garanti. Et si on préfère un make-up plus travaillé, on adopte plutôt le blush sec, c’est-à-dire en poudre. Plus précis qu’un fard gras, il permet d’accentuer le côté sophistiqué, modelé et creusé des pommettes.

Comment l’appliquer ?

Étape primordiale, avant l’application du blush : poudrer et matifier ses joues. Cela évite les tâches de couleur. Pour celles qui utilisent un blush gras, il faut un teint parfait. Le mieux reste de ne pas appliquer de fond teint. Dans le cas contraire, on le choisit ultra fluide et léger. On prélève alors un tout petit peu de matière avec une spatule, et on vient la déposer sur le dos de la main. Pour la chauffer on l’étire avec le majeur, et on pianote délicatement la couleur avec la pulpe du doigt pour apporter de la légèreté. Le blush se place ensuite de lui-même.

Si le blush est sec, on prélève la matière avec un pinceau, on en retire l’excédent en tapotant le pinceau ou en soufflant dessus, et on vient le poser à l’extérieur du visage (près de la tempe), pour l’amener d’un trait courbé vers le centre de la pommette. On crée ainsi un joli dégradé du plus intense (de la tempe) au plus clair (au centre du visage).

Astuce : pour un effet joues de poupée, on utilise la technique du sourire. On offre son plus beau sourire à son miroir, et on vient poser le blush en faisant tourner son pinceau sur la partie la plus charnue des pommettes. Attention, on garde la main légère pour un rendu ultra juvénile.