Ce qui rend les femmes heureuses

Ce qui rend les femmes heureuses

Entre rêves et réalité, un sondage dévoile les attentes des femmes en matière de couple.

 

On est romantique… mais réaliste. Si nous fondons de grands espoirs sur notre vie amoureuse, nous tentons, tant bien que mal, de réconcilier nos rêves avec la réalité. Comment vivre avec nos contradictions et petits conseils pour les dépasser.

Comme c’est beau ! On pense massivement que l’amour peut durer toute la vie (67 %) ! On reconnaît bien là la lectrice de contes de fée mais, pas si vite ! Quand on évoque les secrets de longévité du couple, ce n’est pas la passion que nous citons en premier. Nous sommes bien conscientes que, dans l’amour, il n’y a pas que l’amour. Les vrais atouts seraient plutôt la confiance, la fidélité, la complicité et les projets de vie partagés. Catherine Solano salue ce réalisme : "Compter sur ces points forts est le meilleur moyen de bâtir une relation solide". Sauf que ces critères raisonnables ne suffisent pas et ne nous mettent pas à l’abri d’une séparation (73 % d’entre vous l’affirment). Mais qu’est-ce qui cloche à la fin ?

Ce qui ne va pas, dans la vie à deux, ce serait un peu… la vie à deux. Ainsi, nous détestons la routine (57 % d’entre nous) et notre partenaire nous agace (35 % supportent mal ses défauts). Il est où notre prince, sans lequel on ne pensait pouvoir vivre ? Nulle part, dirait le philosophe Nicolas Grimaldi. "Le véritable secret de la personne aimée, c’est qu’elle n’existe pas. Nous l’avons inventée au tout début de l’histoire quand la foudre nous aveuglait". Pas facile de nous accommoder ensuite de l’homme normalement imparfait, au rythme du train-train. Ça nous mine ! On claque la porte ? Allez, on fait encore un effort. Nous sommes près de 70 % à chercher des solutions en cas de crise avant de jeter l’éponge. Finalement, on espère toujours que notre histoire puisse durer. Plutôt rassurant, mais quel chaos émotionnel ! D’après le sociologue Jean-Claude Kaufmann, nous tendons vers un romantisme tempéré qui fait souffler le chaud et le froid. Cela se traduit d’un côté par notre envie de (...) Lire la suite sur TopSante.com