Comment séduire un célibataire endurci... et le garder ?

Comment séduire un célibataire endurci... et le garder ?

Peur de l’engagement, soif de liberté, désirs incompris : le cœur d’un célibataire endurci n’est pas si simple à conquérir. Mais rien n’est perdu pour autant !

Comment séduire un célibataire endurci... et le garder ?

Peur de l’engagement, soif de liberté, désirs incompris : le cœur d’un célibataire endurci n’est pas si simple à conquérir. Mais rien n’est perdu pour autant !


Chercher la faille

Il est beau, intelligent, drôle, cultivé : à première vue cet homme est l’homme parfait. Le hic : il enchaîne les conquêtes, mais sa dernière histoire sérieuse remonte à… à quand d’ailleurs ? Loin d’être un fardeau pour lui, le célibat semble le rendre heureux. Son énergie, son temps, son intérêt, il les consacre à sa carrière, ses amis, ses passions. Bref, si nous étions raisonnables, nous laisserions tomber cet évident « piège à femmes » sans hésitations histoire de nous éviter une grosse désillusion. 

Seulement voilà, c’est bien connu, les bad boys ont le don de nous faire perdre la tête… Leur mystère nous intrigue autant qu’il nous attire. Résultat : on veut aller voir ce qui se cache derrière, derrière ce grand célibataire devant l’éternel, derrière ce cœur à priori inaccessible. Parce qu’on a tous une faille… et qu’il en a donc forcément une. Du moins, il faut espérer. Le cas contraire, c’est qu’il est célibataire par véritable choix. Célibataire et heureux de l’être. Auquel cas, mesdames, il est préférable de passer votre chemin.

S’intéresser à lui 


La technique : s’intéresser à lui, à ses passions, à ses rêves, à ses amis, à son passé, lui témoigner de l’intérêt. Derrière le masque qu’il veut bien laisser voir se cache sans doute une personnalité fragile, quelqu’un qui manque souvent de confiance en lui… qui trouve bien souvent son origine dans le souvenir douloureux d’une déception amoureuse… D’où le besoin de multiplier les conquêtes pour se rassurer quant à son potentiel de séduction, et de ne surtout jamais s’engager pour éviter de se tromper ou de ne pas être à la hauteur. 

Votre défi sera de percer ce mystère en installant une confiance inébranlable entre vous, et de le pousser à se confier, à partager ses craintes, ses doutes. S’il sent que vous lisez en lui, que vous percevez ses failles derrière les faux-semblants, et que vous l’aimez pour ce qu’il est et non pour l’image qu’il renvoie, alors il se laissera aller plus facilement aux confidences et fera tomber une à une ses résistances.

Doucement, mais sûrement

La clé de la réussite : la douceur. Pas question de vous montrer brutale au risque de paraître envahissante. Attention, dès qu’il se sentira oppressé, le célibataire endurci prendra la poudre d’escampette. Tout en étant là, donnez-lui l’impression de ne jamais empiéter sur sa liberté, ne soyez ni jalouse ni intrusive, évitez de parler d’engagement trop vite, contentez-vous dans un premier temps d’être attentive, d’être là… Et amenez-le doucement à vous voir autrement, autrement que comme toutes les autres. 

S’il sent que son indépendance n’est pas mise en péril, s’il sent que votre complicité ne nuit pas à son libre arbitre, s’il se sent libre à vos côtés, alors il aura le déclic. Le déclic amoureux, l’envie de vous laisser entrer dans cette intimité si durement protégée… mais qui au fond, ne demande qu’à être partagée.


Retrouvez cet article sur Yahoo!