Le rhumatisme articulaire aigu

Le rhumatisme articulaire aigu

Le rhumatisme articulaire aigu est une maladie grave qui a considérablement régressé grâce au traitement de plus en plus efficace et précoce des angines.

Le rhumatisme articulaire aigu est une complication inflammatoire retardée des infections des voies aériennes supérieures provoquée par un germe spécifique, le streptocoque hémolytique. Cette infection microbienne entraîne une réaction de l'organisme qui se défend en produisant des anticorps destinés à combattre le germe. Or, il semblerait que les anticorps antistreptococciques provoquent des lésions sur différents tissus de l'organisme et notamment sur les tissus cardiaques et articulaires.

Cette maladie frappe plus particulièrement les enfants d'âge scolaire et les jeunes adultes. Parmi eux, ceux qui vivent dans une atmosphère humide ou surpeuplée sont les plus exposés. Le rhumatisme articulaire aigu demeure un problème de santé grave de l'enfant dans de nombreux pays en voie de développement. Il était autrefois une cause fréquente de troubles cardiaques dès l'enfance. Aujourd'hui, il devint très rare après l'apparition des antibiotiques (Dans les pays développés). Toutefois, lorsqu'il frappe, il peut encore entraîner de graves conséquences cardiaques ultérieurement.

Les symptômes

Le rhumatisme articulaire aigu se manifeste, entre une et quatre semaines après l'angine, par l'inflammation d'une ou de plusieurs articulations. Les articulations (souvent celles des genoux, coudes, chevilles, plus rarement celles des poignets, doigts et colonne vertébrale) sont rouges, chaudes, gonflées et très douloureuses lorsqu'on les fait jouer. L'articulation touchée est pratiquement immobilisée, et laisse parfois filtrer un petit épanchement. L'enfant est fatigué, pâle, fébrile. Il perd l'appétit et ressent une impression de malaise. L'atteinte articulaire dure deux ou trois jours au bout desquels la guérison semble complète.

Certains cas de rhumatisme articulaire aigu s'accompagnent d'une éruption d'anneaux rouges de 2 ou 3 cm de diamètre sur le thorax, l'abdomen et autour des coudes, qui ne provoque pas de démangeaisons. Dans d'autres cas, de petits nodules durs et indolores apparaissent sur les articulations et disparaissent généralement sans laisser de traces. Des troubles abdominaux peuvent également se manifester (diarrhée, douleurs).

Si aucun traitement n'est rapidement mis en place, la complication cardiaque est imminente (lésions des valvules du cœur). Celle-ci se manifeste par une tachycardie passagère ou permanente et par un oedème des jambes et du dos. L'atteinte cardiaque ne survient pas dans tous les cas, mais elle est fréquente chez les enfants dont le cœur conserve les séquelles des lésions. S'il n'est pas traité, le rhumatisme articulaire aigu récidive et le risque d'une lésion cardiaque importante augmente.

Le traitement

Le véritable traitement du rhumatisme articulaire aigu consiste à soigner correctement à l'aide d'antibiotiques toute angine streptococcique qui se déclare. Cependant, si l'enfant présente l'un des symptômes décrits ci-dessus, il faut immédiatement appeler le médecin. L'enfant devra rester au lit et se reposer jusqu'à la fin de la maladie. Il sera l'objet d'une surveillance biologique (analyse de prélèvements de gorge et analyse de sang) et clinique (examen périodique du cœur, des articulations), qu'il est plus facile de réaliser dans le cadre d'une hospitalisation.

Dans les cas graves, un traitement à base d'antibiotiques et de cortisone sera institué, et poursuivi même après la disparition de l'inflammation. Une surveillance médicale pendant plusieurs années après l'atteinte rhumatismale est nécessaire. En effet, tout enfant ayant eu un rhumatisme articulaire aigu peut rechuter. Il devra donc prendre soit en comprimés chaque jour, soit en injections toutes les deux ou trois semaines, une dose d'antibiotiques, et ce jusqu'à la puberté.