Aménorrhée

Aménorrhée

L’absence de règles chez une femme pubère est un signe qui doit toujours être pris au sérieux. En effet, ce symptôme peut cacher une grossesse mais aussi une maladie sérieuse.

Qu’est ce que c’est ?

L'aménorrhée se définit par une absence de règles chez une femme en âge de procréer. Le mot « aménorrhée » provient du grec a pour privation, mên pour mois et rhein pour couler.

L’aménorrhée peut être un symptôme de maladies différentes. En effet, elle peut être tout à fait naturelle lorsque, par exemple, la femme est enceinte, allaite ou a atteint l’âge de la ménopause. Mais il peut également s’agir d’un signe révélateur d’un problème de santé sous-jacent plus grave, tel un trouble alimentaire ou une maladie endocrinienne.

Classification

Aménorrhée primaire : c'est-à-dire l’absence des règles chez une adolescente ou n’ayant jamais été réglée. Elle est quelque fois due à une anomalie de l’appareil génital ou une cause hormonale. Cette absence des règles de l’adolescente devra être distinguée du retard pubertaire. En pratique, cela signifie l’absence de l’apparition des premières règles dés l’age de16 ans.

Aménorrhée secondaire : concerne les femmes qui ont eu deux menstruations spontanées et puis arrêt des règles en dehors de la grossesse.

Quelles sont les causes ?

Aménorrhée primaire
Retard de la puberté : le phénomène est fréquent chez les jeunes femmes qui sont minces ou athlétiques ;
Anomalies anatomiques ou mal formations congénitales (imperforation de l'hymen…) ;
Anorexie mentale.
 
Aménorrhée secondaire
La grossesse est la cause la plus fréquente d’aménorrhée, elle est la première suspectée chez une femme sexuellement active ;
L’allaitement, souvent les femmes qui allaitent n’ont pas de menstruation. Cependant, il faut noter qu’elles peuvent avoir une ovulation durant cette période. Donc éventuellement une nouvelle grossesse ;
La ménopause ;
L’arrêt de la prise des moyens contraceptifs ;
Un stress ou un choc psychologique ;
Une perte de poids rapide ou un comportement alimentaire pathologique ;
Une sécrétion excessive de prolactine par l’hypophyse ;
Action chirurgicale de l’utérus ou des ovaires ;
Maladie chronique ou endocrinienne (tuberculose, diabète…).

Les symptômes d’aménorrhée

 
Aucune menstruation et absence des signes de maturation sexuelle après la puberté (à l’age de14ans) ;
Aucune menstruation à l’age de16ans et présence d’un développement des caractères sexuels secondaires ;
Chez une femme ayant déjà été menstruée, absence des règles sur une période équivalente à au moins trois intervalles des cycles menstruels antérieurs.

Quels sont les traitements ?

Le traitement dépend de la cause de la maladie :
Une ménopause : un traitement hormonal substitutif sera éventuellement proposé ;
Un dysfonctionnement des ovaires : une hormonothérapie sera prescrite ;
Une malformation : le seul recours est la chirurgie ;
Une anorexie mentale : un suivi psychiatrique accompagné d’un nutritionniste est indispensable.